Le 21 janvier
Au citoyen Joannès DELORME

En ce grand jour où l'on punit un traître,
Est-ce une extase ou le rêve d'un fou ?
Je vois Marat et Babeuf apparaître
La lame au coeur et l'auréole au cou !
- Ah ! dit Marat, monde usé, tu t'affaisses !
Fils des Titans, qu'êtes-vous ? des Bourgeois !
N'évoquez plus vos morts - tas de jean-fesses !
Vous n'avez pas guillotiné vos rois !

Quels rois puissants que ces milliardaires !
Oeil de vautour, entrailles de métal,
Ces financiers pesant sur les salaires,
Des vols légaux forment leur capital.
Sachez-le bien, typhus et fièvre jaune
Sont des agneaux auprès de ces matois ;
Tas de gogos, Macaire est sur le trône ;
Vous n'avez pas guillotiné vos rois !

La République étant une lumière,
Pour éteignoir eut le petit chapeau.
Puis, la légende hébétant la chaumière,
Fit des sauveurs en culotte de peau.
Quatre-vingt-treize aboutit en caserne ;
L'état-major se mouche dans les Droits ;
Tas de chauvins, Capitulard gouverne ;
Vous n'avez pas guillotiné vos rois !

Rome faisant métier d'idolâtrie
Livre la femme au prêtre corrupteur
Pour qu'attisant sa pieuse hystérie
Du doux Jésus il soit l'entremetteur.
L'époux de chair d'Elmire qu'on déflore,
Orgon bâté fait des signes de croix...
Tas de cocus, Tartuffe règne encore ;
Vous n'avez pas guillotiné vos rois !

Qu'est l'atelier ? C'est une monarchie,
Un homme y règne : un despote aigrefin.
Le patron, fils de la classe enrichie,
Vous tient courbés sous le joug de la faim ;
Sa soif du gain n'est jamais assouvie.
Tas de citrons qu'il presse entre ses doigts,
Chagot vous tient par la bourse et la vie ;
Vous n'avez pas guillotiné vos rois !

Un juste arrêt supprima Louis-Seize,
Plat rejeton de vampires hideux.
On mit le pied sur la triste punaise,
Mais la vermine a des millions d'oeufs.
Ils sont éclos : députés, valets, traîtres ;
Leur tribu suce, empeste et fait des lois.
Tas de pouilleux, voyez grouiller vos maîtres ;
Vous n'avez pas guillotiné vos rois !

Interrompant ma vision bizarre,
Science dit : Mes creusets sont plus sûrs.
Que le Travail du Capital s'empare,
Il dissoudra ces résidus impurs ;
Riches alors de ce qu'on leur dérobe,
Dans l'avenir lumineux que je vois,
Les travailleurs, égaux et rois du globe,
Ne sauront plus qu'il était d'autres rois !

Paris, retour d'exil, 21 janvier 1881



merle rouge